La norme ISO 26000 PDF

Responsabilité sociétale des entreprises

Acheter la norme ISO 26000 en PDF

iso 26000

S’engager dans une démarche de responsabilité sociétale


etape Aujourd’hui, les entreprises prennent conscience qu’elles sont responsables de l’impact de leurs décisions et de leurs activités sur l’environnement et la société. Elles ne peuvent plus ignorer leurs responsabilités sociétales (RS) car les clients et les investisseurs privilégient celles qui sont attentives et qui respectent la société. C’est pourquoi de nombreuses organisations cherchent à adopter un comportement sociétalement responsable dans leurs stratégies, systèmes et pratiques.

La norme ISO 26000, publiée en 2010, conseille et guide ces entreprises pour les accompagner dans leur parcours vers la responsabilité sociétale et le développement durable. Elle concerne aussi bien les grandes entreprises et les PME que les autres types d’organisations (publiques, privées, organisations non gouvernementales ou à but non lucratif).

Cette norme internationale analyse le comportement d’une organisation dans le but de déterminer dans quelle mesure ses décisions et ses activités, de manière transparente et éthique :

  • contribuent au développement durable, à la santé et au bien-être de la société,
  • tiennent compte des attentes des parties prenantes,
  • respectent les lois en vigueur et les normes internationales,
  • intègrent et mettent en œuvre ces comportements à tous les niveaux.

La norme ISO 26000 est reconnue dans le monde entier. Elle est le résultat d’un long processus de développement entre un très grand nombre de parties prenantes (industries, mondes du travail, consommateurs, gouvernements, ONG, services, conseil et recherche).

Commander la norme ISO 26000

etape Vous pouvez vous procurer la norme décrivant les "Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale" au format PDF ou en version papier sur la boutique en ligne de l'AFNOR (Association Française de Normalisation), voici le lien pour commander la norme ISO 26000

Les objectifs à atteindre


etape La norme ISO 26000 inclut deux pratiques fondamentales de la responsabilité sociétale pour réfléchir à ses propres méthodes et pour dégager des enjeux prioritaires :

- l’identification de sa responsabilité sociétale, c’est-à-dire les impacts de ses décisions et de ses activités,

- l’identification des attentes des parties prenantes (consommateurs, employés, ONG, Etat) et un dialogue avec elles.

Pour que la démarche soit efficace, l’entreprise doit identifier, recenser et communiquer avec les acteurs qui peuvent être impactés par ses activités. Cela permet d’évaluer cet impact mais aussi de déterminer les domaines d’action pertinents.

L’intérêt de la responsabilité sociale pour l’entreprise


etape Les domaines où la démarche RS a des répercussions sont multiples :

  • les avantages concurrentiels
  • la réputation et l'image de marque,
  • la motivation, l’engagement et la productivité des employés
  • la capacité à retenir ou attirer des clients et des salariés
  • les relations avec les pouvoirs publics, les médias, les entreprises, les fournisseurs etc.
  • la vision des propriétaires, des investisseurs, des communautés financières et des sponsors

L’ISO 26000, une norme non certifiable


etape Contrairement à d’autres normes ISO l’ISO 26000 n’impose pas d’exigences et ne fait donc pas l’objet d’une certification. Il s’agit d’une démarche dont les résultats peuvent être évalués par des organismes indépendants, qui donneront une note mais pas une certification.

Le cadre directeur qu’elle apporte peut être utilisé conjointement à des normes homologuées (normes ISO internationales ou moyens d’évaluation nationaux).

7 problématiques centrales


etape La norme ISO 26000 guide les entreprises à partir de 7 principes généraux interdépendants de la responsabilité sociétale. Pour chaque problématique, elle propose des domaines d’actions permettant de concrétiser la démarche RS :

  • la gouvernance de l’organisation
  • les droits de l’homme : devoir de vigilance, discrimination, droits civiques et politiques, droits au travail, droits économiques, sociaux et culturels.
  • les relations et conditions de travail : relation employeur/employé, protection sociale, santé et sécurité au travail, dialogue social.
  • l’environnement : prévention de la pollution, diminution des changements climatiques, protection de l’environnement et de la biodiversité.
  • la loyauté des pratiques : lutte contre la corruption, concurrence loyale, respect des droits de propriété, engagement politique responsable.
  • la protection du consommateur : pratiques loyales en matière de commercialisation et d’information, protection de la santé et de la sécurité des consommateurs, protection des données et de leur vie privée, assistance et résolution des réclamations et litiges.
  • la contribution au développement durable : implication auprès des communautés, investissement dans la société, création d’emplois et développement des compétences, éducation et culture.

Comment se lancer dans la démarche de responsabilité sociétale ?


etape S’engager dans la RS nécessite de passer par 3 étapes :

  • la réalisation d’un état des lieux : identification des points critiques puis définition d’actions prioritaires,
  • la mise en œuvre des actions dans l’organisation,
  • une communication sur les actions et engagements auprès des parties prenantes.

L’évaluation de la démarche RS


etape Evaluer la démarche consiste à déterminer les points forts et les points faibles des pratiques managériales, opérationnelles et stratégiques, et à mesurer la pertinence et l’efficacité des indicateurs économiques, sociaux et environnementaux. Cette évaluation permet de mettre en valeur les éléments à développer pour maintenir son engagement. L’entreprise peut soit s’autoévaluer, soit recourir à un audit interne.